Vous êtes ici : Accueil » Acteurs » Société Civile » Alliance Tunisienne pour l’Intégrité et la Transparence

Alliance Tunisienne pour l’Intégrité et la Transparence

Alliance Tunisienne pour l’Intégrité et la Transparence

Début 2012, les organisations de la société civile tunisienne portées sur la lutte contre la corruption se sont associées au PNUD pour la création d’un réseau, formant l’Alliance Tunisienne pour l’Intégrité et la Transparence (ATIT). L’objectif de l’Alliance est d’agir comme force de propositions de veille et de suivi de la lutte contre la corruption, en portant notamment une attention particulière aux actions suivantes:

  • Donner de la visibilité aux mesures de prévention de la corruption, notamment en matière d’intégrité des fonctionnaires publics, au travers de l’élaboration de codes de conduite, de systèmes de gestion des conflits d’intérêts et de déclarations de patrimoine; transmettre des actions claires sur le système de justice transitionnelle et de coopérations internationales efficaces pour le rapatriement des biens ; produire des lois d’accès à l’information et processus de consultation et de participation du public dans le développement de politiques contre la corruption en mettant en place des dispositifs OpenGov; délivrer des mesures spécifiques pour les secteurs qui ont un impact direct sur la vie des populations notamment en matière de passation de marchés publics; présenter des mesures pour promouvoir un climat propice aux affaires et à l’intégrité.
  • Encourager et renforcer les cadres institutionnels pour mesurer les progrès effectués dans la mise en œuvre des instruments et normes internationales contre la corruption en s’appuyant sur les mécanismes et réseaux existants ; en s’appuyant sur la méthodologie des examens par les pairs et la collecte de données objectives, bénéficier de l’expérience et du savoir-faire des experts de la méthodologie de Transparency International  (TI) ; développer et lancer un observatoire sur l’intégrité dans le cadre de l’adhésion au (GIR) Global Integrity Report www.globalintegrity.org/report ; créer une chaire dédiée à l’Université.
  • Encourager et renforcer les cadres institutionnels pour mesurer les progrès effectués dans la mise en œuvre des instruments et normes internationales contre la corruption en s’appuyant sur les mécanismes et réseaux existants ; en s’appuyant sur la méthodologie des examens par les pairs et la collecte de données objectives, bénéficier de l’expérience et du savoir-faire des experts de la méthodologie de Transparency International  (TI) ; développer et lancer un observatoire sur l’intégrité dans le cadre de l’adhésion au (GIR) Global Integrity Report www.globalintegrity.org/report ; créer une chaire dédiée à l’Université.
  • Fournir une plateforme de dialogue entre la société civile et les institutions en charge de la lutte contre la corruption, et ce dans le cadre d’un Projet National anti-corruption et intégrité qui serait en charge d’identifier toutes les initiatives contre la corruption ainsi que des engagements concrets accompagnés de délais de mise en œuvre précis. Il y a lieu également de montrer les progrès dans la mise en œuvre des réformes en adhérant au réseau OpenGovernance Partnership.
  • Identifier les acteurs de la vie politique, économique et sociale et les responsabiliser autour de la lutte contre la corruption: informer, consulter, participer en utilisant les manifestations culturelles et les médias sociaux qui ont démontré une force de changement social dans notre pays. Les missions de la Société Civile – Sensibilisation, Veille et Expertise relèvent de différentes catégories d’acteurs :
    • Sensibilisation des acteurs de la vie politique et de l’action publique – décideurs et grand public, en particulier les enfants, adolescents et jeunes adultes en tant que futurs acteurs, aux enjeux de l’intégrité et de la transparence
    • Veille et alerte en faveur du renforcement et de la mise en œuvre effective du cadre juridique et institutionnel de lutte contre la corruption – grand public et décideurs de la vie publique et économique – institutions financières – entreprises;
    • Expertise au service des victimes de la corruption et de tous les acteurs de la société – particuliers, administrations, entreprises et autres composantes de la société civile – qui recherchent un appui dans leur action contre la corruption.

En savoir plus / Références :

  • Charte de l’ATIT
  • 2015 Anticor Tunisie © Powered by Web Design

    Retour en haut de la page