Renforcement d’intégrité dans le secteur de la Douane Reviewed by Momizat on . Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier technique s’est tenu les 2 et 3 décembre 2016 à Hammamet pour engager les hau Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier technique s’est tenu les 2 et 3 décembre 2016 à Hammamet pour engager les hau Rating: 0
Vous êtes ici : Accueil » Actualités Dialogue » Renforcement d’intégrité dans le secteur de la Douane

Renforcement d’intégrité dans le secteur de la Douane

Renforcement d’intégrité dans le secteur de la Douane

Appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier technique s’est tenu les 2 et 3 décembre 2016 à Hammamet pour engager les hauts responsables du secteur de la douane à une réflexion stratégique en vue de l’opérationnalisation de la stratégie de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption.
Le Directeur Général des Douanes, le Président de l’INLUCC, les Directeurs centraux et les chefs des bureaux spécialisés (ayant rang de Directeurs) relevant de l’administration centrale de la direction générale des douanes, les représentants de l’INLUCC et du Ministère de la Fonction Publique et de la Gouvernance et les représentants des Partenaires Techniques et Financiers (KOICA, PNUD) ont pris part à l’atelier.
L’atelier a visé, de manière spécifique à :

  • S’approprier les enjeux de la stratégie nationale de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption ;
  • Engager les responsables de la douane à mener une réflexion stratégique pour mener des actions visant à renforcer l’intégrité ;
  • Mobiliser les responsables de la douane autour de la mise en œuvre de la stratégie de modernisation du secteur et de la mise en place de modèles d’intégrité ;
  • Disséminer le code de conduite et de déontologie de l’agent public en vue de l’aligner aux obligations des agents ;
  • Formuler des recommandations pour renforcer l’intégrité dans les trois sites douaniers pilotes dans le cadre du projet «Renforcement de la redevabilité publique en Tunisie».

Rappelons que le secteur de la douane constitue un enjeu important de développement au regard de son champ d’action très étendu et de la diversité des missions qui lui sont assignées, en l’occurrence le recouvrement équitable des recettes fiscales, la facilitation des échanges, la sécurité des frontières, la lutte contre la contrebande, le crime organisé, le blanchiment d’argent et le terrorisme. Renforcer l’intégrité dans ce secteur ne manquera pas, également de rétablir la confiance des agents des douanes vis-à-vis des citoyens.
Dans ce cadre, la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC, Article 8) et la Déclaration d’Arusha révisée sur la bonne gouvernance et l’éthique en matière douanière constituent les documents de référence et d’orientation que les administrations douanières sont appelées à mettre en œuvre. A ce titre, un éventail de mesures préventives visant la lutte contre la corruption est en cours d’adoption.
Fort de ce constat, la mobilisation des plus hautes autorités douanières à faire de la lutte contre la corruption un défi majeur de développement constitue, sans conteste, un cadre propice à la réflexion entre différents responsables.

Laisser un commentaire

2015 Anticor Tunisie © Powered by Web Design

Retour en haut de la page