Vers une meilleure coordination avec les partenaires internationaux en matière de d’intégrité et de lutte contre la corruption Reviewed by Momizat on . Tunis, 9 mars 2015 Avec comme objectif d’innover en matière de coopération internationale, le Gouvernement Tunisien et l’Instance Nationale de la Lutte contre l Tunis, 9 mars 2015 Avec comme objectif d’innover en matière de coopération internationale, le Gouvernement Tunisien et l’Instance Nationale de la Lutte contre l Rating: 0
Vous êtes ici : Accueil » AnticorTN News » Vers une meilleure coordination avec les partenaires internationaux en matière de d’intégrité et de lutte contre la corruption

Vers une meilleure coordination avec les partenaires internationaux en matière de d’intégrité et de lutte contre la corruption

Vers une meilleure coordination avec les partenaires internationaux en matière de d’intégrité et de lutte contre la corruption

Tunis, 9 mars 2015

Avec comme objectif d’innover en matière de coopération internationale, le Gouvernement Tunisien et l’Instance Nationale de la Lutte contre la Corruption (INLUCC), ont organisé, avec le soutien du projet PNUD Appui à l’établissement d’un système national d’intégrité en Tunisie, la première rencontre d’une série de consultations trimestrielles avec les partenaires internationaux œuvrant dans le domaine du renforcement de la gouvernance , l’intégrité et de la lutte contre la corruption en Tunisie. Cette première rencontre, a permis de discuter des attentes mutuelles en matière de coopération, d’inciter l’échange d’informations et mettre en œuvre une vision concertée des différentes actions de coopération.

Soulignant sa reconnaissance envers l’apport technique et financier offert par les partenaires internationaux et amis de la Tunisie, M. Samir Annabi, président de l’Instance Nationale de la Lutte contre la Corruption, a  néanmoins souligné «  la nécessité d’optimiser l’appui  et capitaliser l’existant en renforcant la coordination et la synergie des actions nationales et internationales».

En effet, pour accompagner au mieux les efforts de du Gouvernement tunisien et de l’INLUCC, il importe de définir les modalités d’accompagnement dans une logique participative et en toute transparence. C’est pourquoi, M.Tarek Bahri, Directeur général du département chargé de la gouvernance à la présidence du gouvernement, a mentionné l’importance de créer un mécanisme de concertation permanent et une intelligence commune pour mettre en valeur les expertises de chacun. Il a de même confirmé toute la volonté de mettre tout en œuvre pour renforcer les liens avec l’instance indépendante chargé  de la gouvernance et de  la de lutte contre la corruption et réaffirmé sa volonté de travailler de concert avec elle.

Lançant un message de confiance, M. Mounir Tabet, coordinateur Résident des Nations Unies en Tunisie, a réitéré l’engagement du PNUD pour mettre en place des mesures concrètes dans une approche intégrée et pour appuyer cette initiative de coordination des partenaires du développement. Avec sa nouvelle constitution, son nouveau gouvernement élu, ainsi que plusieurs instances indépendantes, la Tunisie dispose maintenant d’un terrain favorable pour remplir son engagement en matière de renforcement de l’intégrité. « Il y a un grand besoin de coordination mais il s’agit d’un apprentissage mutuel. Il n’y a pas de formule magique, il faut travailler ensemble », a conclu M. Tabet.

La Tunisie fait face à une demande croissante de renforcement de la transparence, de la redevabilité et de l’intégrité. Dans cette perspective, la lutte contre la corruption se révèle une des composantes essentielles de la gouvernance démocratique.

Les partenaires internationaux présents, soit l’Ambassade britannique, le Japon, le Conseil de l’Europe, la KOICA : L’Agence Coréenne de Coopération Internationale, l’OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Économiques, l’union européenne, UNODC : L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime ,  se sont réjouis, de manière unanime, de cette initiative qui permettra de dessiner conjointement les priorités d’appui, d’éviter de dupliquer les efforts de chacun et de mutualiser les expériences en matière d’intégrité et de lutte contre la corruption.

Asma Guitouni

 

Laisser un commentaire

2015 Anticor Tunisie © Powered by Web Design

Retour en haut de la page